Let's go to paradize!

En attendant Antoine...

01:58, 30/05/2009 .. 0 commentaires .. Lien

En attendant le petit frere, profitant des debuts de mai, bien ensoleilles, nous sommes alles non loin d'Oulan Bator, dans le parc national de Terelj.

Marre de la route et impatients de decouvrir la superbe nature mongole, nous sommes partis par l'intermedaire de l'ONG "Ger to Ger", dont l'objectif est de faire decouvrir la Mongolie a travers les familles nomades. Apres nous avoir appris le strict minimum a respecter dans les yourtes (les pieds vers la porte, on garde le chapeau, on prend le bol des 2 mains etc), et quelques rudiments de mongol, on nous envoit dans les familles, comme en colonie! Cette association pompeusement labellisee "ecoutouriste" souhaite que les nomades beneficient directement du tourisme (et non plus les agences qui s'en mettent pleins les...).

Ce furent 6 jours merveilleux, et hors du commun. Heberges dans 4 familles differentes, voyageant entre elles a cheval ou en charrette a boeuf, nous etions comme 2 gosses envoyes chez des lointains cousins. Bichonnes et mis au boulot. C'est le printemps en Mongolie et la saison des naissances. Du coup, on court apres les biquettes, on les nourrit, on les rentre au bercail, ce sont de vrais petites peluches. On assiste a un accouchement en direct, qui me fais tourner de l'oeil...Vraiment des petites natures, ces francais!!

On surveille le troupeau avec 2 freros d'une dizaine d'annees, etonnants et murs. Ici les garcons bossent et les filles vont faire des etudes...Au milieu des collines verdoyantes, sont installees les yourtes fumantes. Car le temps n'est plus au t shirt, et le poel n'arrete pas. On boit des litres de the au lait, tres sale, et on se rechauffe sous la yourte en rechargeant le poel de branchages et de crottes des bestiaux trouves un peu partout...

Au petit matin, on se reveille sous 20 cm de neige!! Aie aie aie. Personne ne s'en etonne ici, c'est vrai que nous ne sommes qu'en Mai, et l'hiver n'est pas fini!!

On apprend a jouer aux osselets pendant les tempetes de neige et a faire des gazouillis aux nouveaux nes.

Quand a la yourte, elle est loin de celle qu'on a connu, a Lyon...Ici flotte une petite odeur de chevre, de chien, et de vie a la dure. Les cavaliers mongols, vetus de leurs grandes "Deel", sont impressionnants. Emmitoufles dans ce grand manteau aux larges et longues manches, ressere a la ceinture par un tissu de couleur vive, ils caracolent sur leurs chevaux a travers la steppe. Ils s'arretent regulierement chez les copains se rechauffer autour d'un bol de the au lait. Pendant ce temps, les femmes cuisinent pour la "famille", composee de cousins, de neveux, de copains. L'hospitalite prime chez les Mongols. Tout le monde est le bienvenue, et il est tres malpoli de frapper a la porte de la yourte avant d'entrer... 

Tout autour, les troupeaux paissent : les chevres et les moutons, les chevaux et les yacks, les taureaux, les chiens, les chats. La riviere coule en contrebas, tout le monde s'active. On va chercher du bois, on va traire les vaches, chercher les brebis egares, reparer la moto cassee...

Pour le confort, il n'y a ni toilettes (un trou, dehors, mais c'est le luxe), ni douche ni d'eau courante (on a de la chance quand la riviere n'est pas loin), et pas de place, puisque tout le monde vit et dort dans la meme yourte (5, 6 personnes, et les amis). Certains ont des panneaux solaires ou des batteries pour la TV (snif!! tout se perd), le telephone portable et la minuscule ampoule qui eclaire la yourte, le soir...

Ces nomades ont des capacites de resistances hallucinantes, puisque pendant 8 mois de l'annee, les temperatures sont negatives. La cuisine se fait sans fruits et legumes, mais avec beaucoup de feculents ; pates, riz, pommes de terre (carottes, quelque fois). Souvent accompagnee de viande du troupeau (cheval, vache, mouton, chevre, chameau, yack) et de laitages (lait, creme, yaourt). Ils ne boivent pas d'eau froide, mais du the au lait, de l'eau bouillie de la riviere, et des qu'il le peuvent, de la vodka, veritable fleau national, qui concurence serieusement la Russie. Aussi, de nouvelles recettes pimentent leur vie de tous les jours (les gars ont failli y gouter) : des testicules de taureau, fraichement arrachees a la pauvre bete, et marinees dans une soupe de sang et d'eau (c'est bon pour la virilite)...Pour le coup, la vodka est utile!!

Ces debuts de mai, premiere semaine d'initiation, inoubliable.

Mi Mai, on retourne dans la capitale pour recuperer Antoine. De retour d'un mois en Guinee, la transition sera rude, puisque le lendemain de son arrivee, il...neige a nouveau. Oh oh.

Entre la galeres des transports publics (incertitude quand au temps, au confort, et a l'arrivee) et la multitude d'offres d'agences touristiques proposant des "tours tout compris", nous avons trouve un chouette compromis. Fini le voyage au sac a dos, on degote un chouette chauffeur, Sambah (obligatoire, car les routes et les panneaux n'existent pas), et sa voiture, pour partir 15 jours dans le pays.

Un petit tour dans le Gobi, a rouler dans ces immensites desertiques, faites de vent et de sable. Le soir, on plante la tente au hasard des cailloux, a cote des troupeaux de chameaux et des yourtes egarees. Le matin, on se reveille seul au monde, avec les petites marmottes et les rapaces comme unique compagnie. Les villes que l'on traverse sont desertes et endormies, faites de yourtes entourees de palissades. De rares passants et de Mongols en moto, aux allures de cow boy.

Le reste du temps, il n'y a rien ni personne. Des troupeaux, par ci par la, des chameaux perdant leurs laines. Seul dans le desert.

Sambah nous amene chez ses copains, et on dort chez ces familles, ou l'on profite des yourtes et de la cuisine locale, oubliant pour un temps les conserves de sardines et les soupes de nouilles desydratees. Les coins que l'on visite, a pied, a dos de chameau ou a cheval sont magnifiques ; canyons de falaises rouges, dunes de sable dorees, cailloux gigantesques aux droles de formes, collines s'etendant a perte de vue, ou l'on observe chamoix locaux et rapaces (aigles et vautours).

Anniversaire memorable, un 1/4 de siecle sous la yourte, avec de la vodka et des Mongols avec bougie improvisee. Un ciel etoile unique et des chips. Modeste mais rigolo. Un vrai anniversaire mongol. J'en oublierai presque que je vieillis.

On remonte vers le Nord, ou les vallees verdoyantes accueillent souvent des rivieres, rares en Mongolie. Balade a pied et a cheval dans ces steppes magnifiques. Lavage et lessivage dans la riviere gelee, sans savon, rencontre sous les yourtes, gavage de the au lait, pres du poel qui chauffe. On decouvre des monasteres perdus au sommet des montagnes, en partie detruits par l'invasion sovietique au debut du siecle, ou les bonzes de la secte des bonnets jaunes vivent maintenant en paix.

Le calme des steppes se trouble par le passage des cavaliers. Les chevaux sauvages galopent, les chevres machonnent, et les charrettes passent. Les yourtes blanchent se decoupent a l'horizon, dans un ciel immensement bleu.

Les photos parleront pour nous.

Pour l'instant, on est encore la bas...

Dire qu'apres demain, on grimpe dans le Transsiberien...Irkustk, Lac Baikal, Moscou, St Petersbourg, puis Riga (Lettonie), Pologne...

Ca va arriver trrres vite.

Amusez vous bien.

Antoine, Stef et Marion, les troubadours des temps modernes


Ajouter un commentaire

{ Page précédente } { Page 5 sur 117 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Amis
Album photos



Menu

Tom : La Vie d'une Frite!
Worldometers
Elephants Friends
Mines Advisory Group - MAG -
Voyage Forum
Benat et Ines
Echapee Belle
Belouga et compagnies
Ger to Ger

Rubriques


Derniers articles

Experiences desertiques...
Cap vers l'Est...euh l'Ouest!
Sous le soleil de Mongolie
De yourte en yourte
En attendant Antoine...
Effervescence pekinoise et autres aventures en Transmongolien
Dernieres photos souvenirs
Mongolie, nous y voici!
Kaifeng, une ville pleine de surprises
Qui me parle de soldats endormis? en Chine?

Amis

adrienl
nchanut
juyanita
anneetsim

Newsletter

Saisissez votre adresse email